Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Tiloupika
Age 23
But du voyage WH Visa
Date de départ 26/09/2004
Nom Laura en Australia (laure n existe pas la bas)
    Envoyer un message
Durée du séjour 5 mois
Nationalité France
Description
Un an de trip a travers ce beau pays, qu'il me tarde de decouvrir... Premier but : la langue (c important), pi l'eclate, les rencontres... Bref tous est permis.... mdr...
Note: 4,3/5 - 16 vote(s).

Pays visité(s) :

Tous
Australie (Carte)
France (Carte)
Australie (Carte)

....

 22-11-2004 -  Australie
Encore une fois pour la semaine j’ai eu droit a un day-off le lendemain. Mais ce jour là je savais depuis la veille que j’allais avoir le nettoyage habituel plus du repassage car Vera me l’avait proposé la veille lorsque j’étais au téléphone avec mes chouchous (c’est dur les longues conversations en anglais par téléphone).
Donc dès 9h du matin la journée a commencé, est ce pour 5h30 non-stop, par du cleaning. En suite je suis allé faire des courses pour Sandy et moi qui avions décidé de faire de ce faire une pure food avant que je parte. Quand il est arrivé du taf, nous nous somme mis aux fourneaux et avons mangé plus tard avec Gavin (ils sont tous scottish) Ce fut un petit dîner bien tranquille.
Après quand je suis allé voir s’il y avait du travail pour moi le samedi, je suis revenu toute triste car rien encore une fois (c’est la fin de la saison ici) donc je suis allé voir Mike pour qu’il me donne absolument du taf. Et là il m’a dit qu’il ne restait de la place que dans le Water-Melon (pastèque) et pour une fille c’est très dur. J’ai dis bingo comme une grosse cinglée…

Samedi matin levé 5h45, départ pour le boulot 6h30, début réel de cette journée à 7h et le cauchemar a démarré… on m’a lancé toute la journée durant (comme on te lance une Ball de basket) des pastèques allant de 5 à 12 kg. Croyait moi pour une fille c’est super chaud. Ce qui été sympa c’est qu’au moment venu ou une pastèque tombait (involontairement ou pas) au sol on pouvait la manger…miam-miam…et cette « putain » de journée c’est finie à 19h donc un retour à 19h30.
Tout le monde m’attendait pour savoir si j’étais encore en vie. Ils étaient tous mort de rire quand ils n’ont vu. Je me suis assise avec une petite bière à la main tranquillement…puis j’ai joué difficilement au Basket. Une heure plus tard j’ai enfin trouvé le courage d’aller prendre ma douche puis j’ai mangé les restent de la veille avec Sandy et Gavin.
Plus tard, alors que je ne demandais qu’à m’effondrer dans mon lit, on m’a forcé à sortir pour la der des ders au BV (notre pub de prédilection) 30 minutes après y être arrivée j’avais déjà envie de partir mais je suis quand même restais jusqu\'à la fin (avec peine)

Dimanche à été la journée des derniers achats pour le départ, des machines à laver. Et chose très importante j’ai du choisir les affaires qui allaient continuer de voyager avec moi et celles qui allaient repartir en France avec mon énorme valise…Puis un gros dodo avant de ce lever tôt pour dire au revoir aux autres le lundi matin.
J’allais oublier le plus rigolo de cette journée, a ma grande surprise lors de mon réveil j’étais incapable de bouger le petit doigt. Mes muscles étaient trop douloureux….snif snif, si je peux j’éviterais les pastèques pour la suite.

Ce lundi je me suis donc levé à 6h30 juste pour dire au revoir au reste de ma famille puis j’ai bouclé mes sacs. Nous somme partis avec Adrien, Vincent, Neil, Lea, Martin et Charlotte au Bus de 9h15. On a donc dit bye bye à Atherton à jamais. Paul qui devait venir avec nous sur cairns à choisi de prendre le bus de l’AM (un vrai gosse).


[Consulter ce message] 1 commentaire(s)     
Syndication :

Quand la famille s’en va !

 18-11-2004 -  Australie
J’entame ma cinquième semaine a Atherton et la dernière par la même occasion. Enfin !!! oui je dis enfin car au bout de plus d’un mois, les patates c’est relou…
En plus la famille que nous étions c’est dissoute…Mes petits chouchous (Robert l’Irish et Daniel le Danois) sont partis pour d’autres contrées. Alors maintenant l’ambiance n’est plus du tout la même. Toute l’équipe que j’ai connu en arrivant (et ce depuis un mois) dans ce petit bout de paradis n’est plus là et quand je rentre du travail, il n’y a plus personne avec qui délirer comme autrefois.
Je les ai conduit avec Neil dimanche a Cairns…Snif !!! C’était horrible…
Ca sens comme la fin des vacances…le moment ou tu quitte une atmosphère unique et à laquelle tu sais d’ores et déjà tu ne goûteras plus.
Mais bon il faut bien ce faire une raison, c’est bien sympa de partir un an a l’aventure car tu fais plein de rencontres, toutefois il y a un moment ou un autre ou il faut ce séparer.

Allez ! rien que pour vous voici quelques photos de mes derniers instants avec eux…

[Consulter ce message] 6 commentaire(s)  10  photo(s)    
Syndication :

...Photos...

 10-11-2004 -  Australie
Justes une ou deux photos...

[Consulter ce message] 3 commentaire(s)  6  photo(s)    
Syndication :

Atherton, le bonheur continu…

 06-11-2004 -  Australie
Cela fait presque trois semaines maintenant que je suis à Atherton…et tous va pour le mieux du monde.
Le travail me fait toujours autant délirer, sauf quand je vois des grenouilles ou des rats qui veulent me sauter dessus, les paysages dans les fermes sont tous plus merveilleux les uns que les autres. Si j’avais su un jour que je triperais autant en triant des pommes de terre a longueur de journée…,bon d’accord des fois c’est un peu long j’avoue. Surtout quand comme aujourd’hui ton corps joue des siennes et te fait super mal…le dos et les poignets, j’avais déjà fait mais les jambes qui gonflent et qui t’empêche de rester debout, ça jamais…. La dure loi du travail !
A part le taf, ici l’ambiance est toujours a la fête, le mercredi on va tous au Karaoké écouter toujours et encore les mêmes (les jumeaux anglais et Daniel le Danois) car ils ont de trop jolie voie. C’est un régale…Et le samedi on va tous dans un autre pub dépenser l’argent qu’on a gagné durement la semaine…
Dimanche dernier après un réveil assez difficile pour la plus part d’entre eux on a eu un barbecue free. Donc encore une fois on a déliré…C’est assez difficile de vous conter ce que je vis ici…beaucoup d’entre vous pourrez ce dire : « elle trie des patates, à côté elle ne fait rien de spéciale a part aller au pub… », vous avez raison ma vie en ce moment est comme cela, mais je la vie avec des gens du monde entier, on a tous la même mentalité et on est tous la pour la même chose…il faut le vivre pour le comprendre. Alors si tout ce passe bien je pars dans deux semaines pour Ayers Rock et Darwin avec un couple de Hollandais et deux anglais…on partira sûrement de cairns après avoir louer un camper van. Ou lala, je pense que ça va être drôle de conduire en Australie…. j’ai peur…
Mais la vie d’aventurière c’est ça, tu fais des choses sans te prendre la tête, tu vie au jour le jour sans penser au lendemain et tu fais de truc que tu ne ferais pas forcement dans ton propre pays.
Dans tous les cas, tu ne reviens pas d’un tel voyage et d’une telle expérience sans avoir changé. En un mois je sens déjà que le retour a la vie quotidienne va être très dur…il m’arrive même par moment de me demander si j’ai vraiment envie de rentrer en France (ne prenez pas peur, cela n’est que le début..) et pourquoi pas voir le monde entier…qui c’est peu être est-ce ma destinée ou peu être que je serais bien contente de rentrer… Beaucoup d’entre vous m’ont dis que le début de mon voyage leurs avait fait plutôt peur…car je n’avais pas l’air très heureuse ici…
Il est donc temps de vous rassurer : tout va pour le mieux, je pourrais d’ailleurs vous dire que la France ne me manque en aucun cas et les gens qui s’y trouvent (oui je parle de vous ma famille et mes amis…) ne me manquent pas vraiment non plus…je ne vous oublient en aucun cas mais ma vie en Australie ne me laisse pas le temps d’être triste et d’avoir le mal du pays. But no worries, i love you… Bon il et temps pour moi de vous montrer quelques photos.

[Consulter ce message] 3 commentaire(s)  6  photo(s)    
Syndication :

C’est plus possible !!!

Ils ont quoi dans la tête, ils savent pas parler ou quoi ?
Personne, mais quand je dis personne c’est vraiment personne, ne sait prononcer mon nom !!! D’ailleurs il n’y a pas que les Australiens !!! En faite à part les Français, les gens ne savent pas dire LAURE. Quand je leur dis mon nom (je sais déjà a quoi m’attendre) ils me regardent, l’air ébahi…et me demande comme on doit le dire. Au bout de la troisième fois je leur dis : it’s look like LAURA. Donc, chose que je déteste, ici je m’appelle Laura…c’est moche !!! (sorry pour les Laura !!! )

Donc je cris violence a mon prénom !!! Et j’en profite pour dire MERCI PAPA de m’avoir trouver un nom imprononçable…. Rhhh

[Consulter ce message] 3 commentaire(s)     
Syndication :

Atherton

 27-10-2004 -  Australie
Eh oui, il fallait bien un jour aller travailler !!!
Je suis donc partis en compagnie de mes deux fils (Adrian et Vincent) et du couple (Peggy et nico) dans une petite ville pour travailler.
Apres s’être enfoncer pendant deux heures dans les terres australiennes, nous somme arrivé a « atherton travellers lodge » l’unique backpackers de cette petite bourgade (pour plus d’info www.athertontravellerslodge.com.au).
Quand tu arrive tu as l’impression d’être a « Nice people » en effet la décoration au niveau de la cuisine est assez similaire (cf photo), il y a un billard, salle télé, basket, divers jeux et des gens du monde entier…bref ma première impression était bien sympa. (bon OK j’avoue je me suis, comme a mon habitude, senti très mal alaise au départ)
Le principe de ce back, c’est que les farmers appel eux même les gérants est leur demande autant de gens pour autant de jours, ce qui est bien sympathique car tu n’as pas a galérer pour te trouver du travail.
Bref, depuis plus d’une semaine maintenant je travail dans les PATAES. Eh oui, pour gagner ma vie ici, je trie des pomme de terre a longueur de journée. Je vous jure que la les 8 heures de travail par jour tu les sens passer !!! donc je trie les pourrit et les pas mure ou trop mure, cool non ? donc j’ai bien le temps de chanter, de penser, de rêver…car ça fait tellement de bruit que tu ne peux parler avec les gens. La semaine dernière, j’étais avec un suédois qui loge également ici à Cunzolo. Une farm ou on te donne des petits gâteau maison pour les poses HAPPY LAURE. Trop bien, le matin en guise de bien venu, les oiseaux font des bals quotidien et chantent à tu tête. En plus, il y a de superbe perroquets !!!
Et là, tu es sur ton tracteur et tu te dis (désolé pour le vocabulaire) Putain, je suis a l’autre bout du monde et je trie des patates, je trouve cela trop drôle !!!
Là, pour ce début de semaine, j’étais à Stockman, pour résumer cela ressemblé a la famille groseille…SUPER, like a Porc House…
Bref dans tous les cas tu travail par 32° a l’ombre mais comme je ne travaille jamais a l’ombre, vous pouvez vous imaginer…qu’on ne vienne plus me parler de canicule en France…MDR
Au niveau de la paye c’est environ 500 dollars aus par semaine soit 2000francs, ce qui est raisonnable je trouve…
Dans tous les cas quelques soit la personne qui bosse ici, quand on rentre de notre dur journée de labeur, on ressemble a rien et on cour a la douche car c’est la seule chose dont tu as envie.
Certain ici travail dans les bananes et peuvent porter jusqu’a 70kg par régime et ils font cela toutes la journée, bref au bout d’un mois de Bananas, ils deviennent trop fort. (c’etait un petit avis a ceux qui veulent ce muscler.

[Consulter ce message] 2 commentaire(s)  12  photo(s)    
Syndication :

Suite...

 27-10-2004 -  Australie
En ce qui concerne la vie au Back : que dire…
Alors au début c’était bien dur pour moi, les gens qui sont là avait déjà leurs petit groupe et parle tous super bien anglais. Je me suis demandé si un jour j’allais réussir a leur parler, puis petit a petit ils sont venu d’eux même.
En faite, qu’ils soit anglais, allemand, suédois, danois, canadien…ils ont tous la même mentalité et la vie en communauté en devient très facile.
Les conversations ce font de plus en plus longue et de plus en plus intéressant. Ensemble on joue au billard (même que des fois je gagne contre des garçon) regarde des films, discute….bref on vit simplement comme une grande famille. J’adore ce type de vie et c’est dans ces moment la que je me dis que j’ai bien eu raison de partir et que le retour a la vie française n’en sera que plus dure.
Ce week-end, Daniel un danois a lancé l’idée d’une international food…donc samedi et dimanche matin nous étions tous a préparer nos petites recette afin de les faire découvrir aux autres. Nous on a fait :tomates farcies, crêpes et cookies. Et en plus ils ont adoré ça, t’as vu maman ta fille elle est vraiment parfaite, elle sais tous faire.
Nous avons donc passé notre dimanche en haut d’une colline d’atherton pour y déguster nos petits plat et cela accompagné de guitare et de bougies…Je vous laisse imaginer, c’était extra.
Tous cela ressemble donc a l’auberge espagnole ou l’on parle une langue internationale et ou l’on apprend les uns les autres, les a dire bonjour ( … )dans toutes les langues…en danois je vous jure que c’est pas simple.
Que vous dire d’autre…je suis bien ici et je compte bien y rester encore plusieurs semaine, car non seulement je gagne un peu d’argent mais en plus je rencontre plein de gens. Sans oublier le but principal qui est l’anglais…que tu apprend avec des accents du monde entier.
Petit mot pour ma famille : si vous ne me voyez jamais rentré, c’est normal….just kinding !!!
Vous imaginez que moi Lolette il m’arrive de plus en plus de ne dire que deux ou trois mots en français par jour…je suis encore très loin d’être bilingue car cela n’est que mes 10 premiers jour d’immersion totale.
D’ailleurs pour ceux qui m’ont demander comment allé mon anglais…je comprend de plus en plus et retiens par la force des choses de plus en plus de vocabulaire. Par moment, même de plus en plus souvent (pour des phrase simple) de parler anglais et de ne l’avoir pas réfléchit…cool ! maintenant le manque de vocabulaire est certain, je prend de plus en plus mon dico avec moi et si je ne sais pas un mot ou si on me dit quelque chose que je ne comprend pas et bien le nouveau jeu c’est de délirer avec mon dico qui passe donc de main en main…a longueur de temps.
J’adore cette vie…

[Consulter ce message] 10 commentaire(s)  2  photo(s)    
Syndication :

The Great Reef Barrier !!!

 15-10-2004 -  Australie
Notre journée a commencé à 5h45 du matin (eh oui pour la voir, il faut la mériter) sous un dédale de nuages (ce qui ne nous change pas car depuis quelques jours c’est notre quotidien).
Après un petit déjeuné copieux afin d’avoir des forces pour notre excursion et un débarbouillage, nous sommes partis de beau matin, bikini enfilé et serviette de plage sous le bras, vers le port. Après un enregistrement rapide au « Reef Terminal » j’ai découvert de plus près le joli Catamaran : « Passions of Paradise », qui allait nous amener à ce petit coin de paradis.
Sans vouloir en faire trop on a vraiment eu de la chance car il est de loin le bateau le plus sympa du port et l’un des rares à naviguer à la voile.
Rien que le fait de monter dessus m’a fait un bien énorme, cela faisait longtemps déjà que je n’avais plus fait de voile. C’était d’ores et déjà pour moi une journée mémorable…(une énorme pensée pour toi mon petit papa, j’aurais d’ailleurs aimé que tu sois présent pour partager cet instant avec moi, surtout que le commandant de bord avais trop le même style que toi lors de nos nombreuses traversées)
Après nous être déchaussé, nous avons pris place à l’intérieur dans le carré avec le thé, le café, des petits gâteaux et avons écouté avec beaucoup d’attention et de façon très studieuse les explications de l’équipage.
Il était temps par la suite d’aller me faire plaisir et de monter sur le pont…
A cet instant là, tu respire enfin comme tu n’as plus respiré depuis…. Trop longtemps…plus de pensées, plus de terre a l’horizon, plus personne n’existe… Je suis rentrais dans un monde parallèle et rien ni personne ne pouvait m’en retirer.

Par la suite un des membres de l’équipage est venu discuter avec nous…et là…gros déception, nous venions de comprendre que sur le récif, le temps n’était gère mieux que sur terre…Mais je n’avais pas fais tout ce chemin pour me frustrer à cause de centaines de nuages…

Le début du trajet à était effectué sur les trampolines à l’avant du bateau avec les vagues qui venaient de temps a autres jouer avec nous et nous ensevelir sans demander leurs restes. Je vous assure que sous les nuages et le vent c’est pas vraiment rigolo, sauf bien sur pour les autres autour de nous.

La première halte à été « Upolu Cay » un petit récif au milieu de nul part.
Quand le bateau a commencé à ralentir, ne voyant aucune terre a l’horizon et étant entourée par d’énorme vague, mon cœur a faillit se décrocher, je me suis dis que je n’allais jamais pourvoir me mettre à l’eau dans ces conditions.
A cet instant précis, la panique m’a envahie mais il était certain, dans ma tête, que je n’étais pas la pour rien et que dans tous les cas la mise a l’eau serait obligatoire… ! (Maude et Papa je vous entends déjà rire…alors on se calme de suite compris…)

[Consulter ce message] 1 commentaire(s)  12  photo(s)    
Syndication :

...suite du reve...

 15-10-2004 -  Australie
J’ai donc pris mon courage a deux mains, j’ai choisi mes palmes, enfilé ma ceinture (pour pas couler…ça fait bébé mais moi je l’ai fais…nananana !!!!) puis j’ai choisi mon tuba… La mise à mort arrivait… Une charmante demoiselle m\'a dit de m’avancer pour tous enfiler et de me mettre à l’eau…Je n’avais même plus la possibilité de penser, la pression été trop grande…
Eh hop dans l’eau…. Impossible de respirer normalement, les vagues étaient trop importantes et le pire c’est que je n’avais pas encore mis le tuba dans la bouche. Là dans ma tête je me suis dis : laure tu as deux solutions, soit tu remontes sur le bateau et tu t’en mort les doigts, soit tu te calmes et tu reprends ta respiration…
Même pas le temps de réfléchir que ma main s’est posée sur la bouée d’une des personnes de l’équipage qui m’a gentiment amené près une bouée carrée qui te permettait de regarder le corail sous l’eau. Donc j’ai mis mon tuba puis la tête hors de l’eau j’ai pris le temps de fermer les yeux et de trouver mon rythme de respiration…il est enfin arrivé. Le temps été venu de mettre la tête dans l’eau…eh hop…première tasse d’entée de jeux et bien sur j’ai paniqué…plus le moyen de respirer…vous imaginez…
On ne m’avait pas prévenue qu’il ne fallait pas mettre mon visage trop profond dans l’eau (je sais vous êtes en train de vous dire que c’est une question de logique et bien a cet instant même il n’y avait plus de logique qui comptait).
Allez laure ! Il faut y retourner…Le tuba dans la bouche, ma première tasse en tête, une bonne respiration et la main bien attachée à la bouée, je me suis remise à l’eau et là, la magie a commencé…les vagues qui me faisaient tellement peur n’étais plus qu’un lointain souvenir.
Le corail, les poissons se sont petit à petit découverts a moi. Plus rien existe, tu entre dans un espace temporel à mille lieux de tous. La valse des poissons n’en fini plus, les yeux grands ouverts, tu ne peux au début comprendre et assimiler ce qui t’entoure…de la magie a l’état pure. Rien n’est comparable…

La même personne qui été venu me prendre du bateau pour m’amener à cette bouée et revenue nous prendre et nous a fais découvrir des merveilles de plus en plus invraisemblable. Petit et grand poissons étaient là au milieu de nous, nageant autour du corail. Ils avaient des couleurs plus extraordinaires les unes que les autres. Je garde de ce moment des images qui ne seront à tous jamais que dans mon esprit et qu’il est impossible à partager avec qui que se soit.

Après un bon 15 min de balade, nous nous sommes rapproché du bateau. Et la plus rien ne comptait, il n’était impossible de remonter de suite. Je suis donc repartie seule au milieu de nulle part afin que cet instant ne finisse jamais…
Vincent est venu me rejoindre pour voir si tout allait bien, c’était marrant de se voir là avec cet énorme tuba en guise de visage. Et la photographe du bateau est d’ailleurs venu immortaliser ces instants de pur bonheur !

[Consulter ce message] 0 commentaire(s)  2  photo(s)    
Syndication :

...suite du reve 2...

 15-10-2004 -  Australie
Mais il fallait repartir quelques temps après sur le bateau. C’est très physique comme activité et très fatigant. Donc en remontant, je suis partie de suite manger un petit encas…miam miam !!!
Le temps de repartir sur une autre escale, nous avons pu nous restaurer sur le bateau (un repas très classe et a volonté) et échanger tous les quatre nos impressions, nos sensations et surtout se remémorer en boucle ce que nous venions de vivre.
Nous n’étions que quatre car Peggy, après s’être jeté à l’eau a du remonter de suite de part la peur. Nous lui avons d’ailleurs bien expliqué ce que nous venions de vivre chacun de notre coté afin de lui donner le courage de plonger avec nous la seconde fois.
J’ai attendu cette deuxième plongée chaque seconde…et d’un coup au loin est apparue un petit banc de sable désert au milieu de cet océan immense, c’était complètement ahurissant. Le bateau c’est arrêté au niveau de « Paradise reef » les garçons sont partis de suite a l’eau, qui était bien plus calme que la première fois. Et moi je suis partie avec Peggy sur un zodiaque à fond de verre pour voir la faune et la flore marine et également tenté de la faire changer d’avis pour qu’elle puisse vivre les mêmes sensations que moi. Nous nous sommes arrêtés sur ce petit banc de sable…c’était énorme, il n’y avait que moi et tout le bonheur qui emplissait mon cœur. Le paysage était grandiose et aucune carte postale ni photo ne sauront montrer ce que j’ai vu. J’ai également pu écrire sur le sable mes pensées que l’océan gardera à jamais…
A notre retour sur le bateau et après 5 min de discutions nous sautions toutes deux a l’eau. Elle s’en est allée avec une personne de l’équipage pour faire la même chose que moi sur la première escale. Moi je suis partie de mon coté le cœur frémissant aux délices marins que j’allais apercevoir…Et la c’était encore plus joli et plus agréable que la première fois. J’ai profité de ce moment en plus que la première fois, Vincent est venu pour me montrer Némo, son habitat et ses parents, c’était extra…et hop encore des photos, mais le temps passe si vite qu’il était déjà temps de remonter sur le bateau. Tu dois t’arracher à la mer… c’est horrible !
Le retour à été le moment de tous les rêves, chacun raconté ce qu’ils avaient pu voir et tous savaient que les plus jolis souvenir été dans nos têtes et qu’ils nous étaient impossibles de les partager…
J’étais la sur le pont, le cœur battant la chamade et je rêvais du jour ou je pourrais faire vivre cette expérience à certaines personnes…
J’espère qu’avec ses quelques lignes vous aurez compris que la barrière de corail vous réserve des sensations hors du commun et qu’elle est un passage incontournable de l’australie. Et je souhaite aussi vous avoir donnez l’envie de vivre cette expérience et vous avoir au mieux décri cette journée inoubliable…

[Consulter ce message] 0 commentaire(s)     
Syndication :

Le petit PS de cette journee...

 15-10-2004 -  Australie
PS : le « Passions Of Paradise est vraiment un bateau de choix, je vous le conseille vivement : nourriture, équipage…sont parfaits, par contre pas de boisson (conseil prenez une grande bouteille d’eau avec vous) »
Le bémol de la journée aura était le temps, qui s’il avait était meilleur aurait fait de cette journée…un moment encore plus magique.

[Consulter ce message] 8 commentaire(s)     
Syndication :

Bon je suis arrivée samedi soir au JJ’s Backpackers à Cairns, après deux jours entiers de bus (croyez-moi c’est bien pire que l’avion).
Quand tu arrive dans cette auberge, tu te dis « géniale ça ressemble à un camp de vacance » et tu imagine donc que tu vas t’y sentir très bien. Surtout que quand tu entre dans la chambre il y a de tous petits lézards un guise de bien venu. Je me suis dis qu’en plus te ne paye que 18 $ australien pour une nuit et qu’il y a la piscine, un billard…donc normalement « cool » !!! Eh! bien NON, en faite, tu es 6 dans une chambre qui ne fait même pas 15m² (pour y mettre tes affaires ça n’est pas très pratique), la personne en charge du Back n’est pas vraiment avenante et les gens qui y sont ne te regardent même pas. Ultérieurement, ton petit ventre commence à crier famine et là tilt dans ta petite tête : C’est l’heure de sortir ton « free meal » (sur cairns avec le back on t’offre la plus part du temps le repas du soir).

Nous voilà donc partis pour l’endroit ou tu vas enfin pouvoir manger un bon repas chaud…(vous sentez la blague venir, car moi je ne l’ai pas senti et ça m\'a fait bien C…) nous voilà arriver dans ce qu’il s’avère être un bar (sympa), tu dois aller au bar pour te faire servir et on t’apporte ton « repas »…mdr même moi qui ne suis pas une grande mangeuse j’ai pas eu assez. Surtout que des qu ‘une personne a fini de manger on lui retire son assiette. (ça m’horripile) et 5 min après il retire même la table et les chaises (là je pars en live dans ma tête). Le cauchemar commençait !!! Je me suis demandé pourquoi j’étais venu à l’autre bout du monde pour en fin de compte me sentir mal partout, le pire c’était que la France ne me manquait même pas. J’avais tous plaqué pour ça…pour m’entendre dire « si tu n’étais venu ici que pour un mois de vacance, la satisfaction aurait peu être été plus grande.

Dimanche :

Le lendemain nous quittions au plutôt ce Back. Les garçons sont partis à la recherche de notre nouvelle maison…suspense…Les voilà revenus avec une piscine et surtout un Back apparemment mieux et moins cher !!! Voilà quelle est bonne cette nouvelle.
Nous voici à ce jour au « ParkView Backpackers ». Un cadre typiquement australien, un bon bol d’air, en plus la personne en charge de cette auberge est plus avenante (titilleur mais on peu pas tous avoir) qui nous donne des bons plans…Découverte par Adrien et Vincent de piscine du Back…elle est bonne cette petite piscine…

[Consulter ce message] 2 commentaire(s)  10  photo(s)    
Syndication :

...suite...

 14-10-2004 -  Australie
Dans l’après-midi nous somme parti a la découverte de Cairns, de sa plage (ou tu ne dois surtout pas te baigner), du lagon (genre de piscine, mais classe attention !) ou nous y somme baigné. La c’était le pied !!! Sur ce lagon tu as le choix entre le sable, l’herbe ou le bois pour te reposer. Autour de lui s’y déploie nombres de tables a cote desquelles sont installé d’immenses barbecues. Sincèrement le détour est obligatoire, en plus en France pour voir des free Barbecue tu peux en courir…lol.
Lundi :
C’est la jour de prendre les choses en mains et de ce trouver du travail (ben oui il faut quand même un peu travailler) nous voilà donc partie dans toutes les rue de cairns pour trouver les agences de travail et surtout de Fruit Picking (normalement il y en a plein) et je n’entend dire que sur Cairns il n’y a pas grand chose et que en plus pour les filles c’est trop dur !!! La galére continu…pufff (v’la le rêve australien). Et tout le reste de la journée nous avons fait du «pounding the pavement » sans succès.
Afin de ce remonter le morale nous avons décidé de fête l’anniversaire de Peggy (SURPRISE) Nous voilà donc partis en douce acheter de la nourriture et qqles bouteilles (au bottle shop) , Vincent et moi somme parti tous préparer sur le lagon. (bien sur qu’on c’est fait notre free barbecue au bord de la piscine, c’était obligé) Quand Peggy est arrivée, elle a halluciné…donc on a passé une bonne petite soirée…on pouvais l’espace d’un moment oublier que tous le monde dans la journée nous avez dis que tous les Backpackers cherchaient du travail sur Cairns, donc il été difficile de trouver.
Mardi :
Dans la journée nous somme repartis plein d’entrain pour la recherche de travail. On as eu l’impression que tous le monde ce donner le mots pour nous démoraliser. Mais bon la ville est sympas.
Le soir mon somme allés dîner au Free Meals avec un couple d’allemand, on est allé boire un verre dans un Pub puis nous leurs avons appris a jouer au Jungle Speed. Et anglais je vous jure que c’est pas simple.
C’est marrant dans les pubs, les gens restes tous tranquilles, moi qui pensé qu’ici j’allais boire beaucoup et bien c’est tous l’inverse surtout que ça coûte cher ! snif, juste pour ca : vivement le retour en France. lol
Mercredi :
Nous avons trouvé du travail a une heure d’ici. Donc dimanche on pars la-bas pour travailler (pour ma part) entre 4 et 7 semaine. Pour arroser cette excellente nouvelle, nous somme allez nous offrir un petit tour en catamaran pour aller faire du Snorkelling sur la barrière de corail !!! la classe…
Puis on c’est baladé comme des touristes…
Le soir après un repas ma foie trop frugale, nous somme rentrés pour nous offrir des tortillas nappé de fromage (quel régale…) puis un petit Jungle Speed…et hop au DODO !

[Consulter ce message] 1 commentaire(s)  4  photo(s)    
Syndication :

...re suite...

 14-10-2004 -  Australie
Jeudi :

J’ai rien fait d’extraordinaire, je me suis laissé vivre toute la journée….Puis j’ai essayé de me coucher tôt car le lendemain une grande journée ce présenté a moi.

Après ses premier jour passé a cairns et surtout au Parkview backpackers, tes impression change pas mal. Il c’est avère que la personne en charge du Back est insupportable il est la toutes les 30 sec il dire « fait pas si, fais pas ça…. » .dans la chambre il n’y a pas de prise électrique (enfin si mais elle ne fonctionne pas) donc on branche nos appareil juste devant la chambre est lui passe, débranche et nous dis qu’il ne faut pas faire ça car cela risque de mettre feu a l’hôtel…et des exemples comme celui la j’en ai des tonnes.

[Consulter ce message] 0 commentaire(s)     
Syndication :

Les aborigenes...

 14-10-2004 -  Australie
C’est une population assez spécifique (de ce que j’ai pu voir jusqu\'à lors). Déjà sur Sydney, enfin au cœur de la city, je n’en ai pas vu…
Ma première « confrontation » (ce n’était pas un match de boxe) à été sur Cairns. Dés que j’ai vu un aborigène, j’ai été très étonné. Ils ont une morphologie complètement atypique, c’est d’ailleurs grâce à cela que je l’ai reconnu. Sans vouloir faire de jeu de mots et en sachant d’ores et déjà que je vais mal m’exprimer (je n’arrive déjà pas à le faire dans ma tête), donc veuillez m’en excuser et peu être apporter des détails et explications.
On dit souvent que l’homme descend du singe et bien on pourrait croire que cela n’est pas totalement faux. En effet dans leur visage ou plutôt dans leur regard tu as l’impression de retrouver cette profondeur que peu mettre un singe quand il t’observe, comme si d’un seul regard ils pouvaient quelle que soit ta langue, comprendre tes pensées et voir ce que tu as à l’intérieur de toi.
On dit souvent de la France qu’elle a « ghettoisé » certains types de populations, ce qui n’ai pas totalement faux à mon goût, (sans vouloir faire de politique) et bien ici le clivage est encore plus apportant. Dans la rue les aborigènes ne parlent pas aux autres, ils restent ensembles. Traînent dans les bars ou se saoule en pleine ville.
Les autochtones disent d\'eux la même chose apparemment et ils ne veulent pas forcement se mélanger non plus.
Enfin c’est assez dur à expliquer comme sentiment…peut être que plus tard je comprendrais mieux ou peut être aurais-je la chance de pourvoir leur parler afin d’avoir leur point du vu sur la situation pour pouvoir mieux me situer.


[Consulter ce message] 0 commentaire(s)     
Syndication :

Précédente - 1 - 2 - 3 ... 5 - 6 - 7 - Suivante



[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Tiloupika ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty